Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Beauharnais, Agence immobilière RUEIL MALMAISON 92500

L'actualité de CENTURY 21 Beauharnais

L'histoire de l'Avenue Paul Doumer à Rueil Malmaison

Publiée le 30/09/2016

 

En 1680, le chemin de paris à la chausée et à Marly était antérieurement le lieu de passage d'une voie romaine, elle même empruntant le tracé d'une voie gauloise.
Cette artère essentielle de la ville deviendra au fil des changements de regime : route royale, route impériale, et route nationale n°13.
En 1841, la route royale n°13 prend le nom de rue de Paris, sur la partie de l'axe qui traverse Rueil Malmaison. En 1855, elle devient l'avenue de Paris. Puis en 1932, l'avenue Paul Doumer.

 

Le président de la république Paul Doumer a été assassiné le 6 mai 1932 à Paris. Le conseil municipal décide alors de donner le nom d'avenue Paul Doumer à la route nationale n°13, avenue de paris. Puis en 1943, la partie de la voie comprise entre la rue Bergère (actuellement rue Danielle Cassanova) et Bougival prend le nom d'avenue Napoléon Bonaparte.

Paul Doumer est un homme d'état et administrateur Francais, né a Aurillac en 1857 et mort assassiné en 1932. Il a été gouverneur général de l'indochine de 1897 à 1902 et plusieurs fois ministre des finances. Enfin il a été président de la republique en 1931, un an avant sa mort.

 

A l'epoque l'usine à gaz était située vers l'actuelle n°45 de l'avenue Paul Doumer. Dès 1847 il est question de l'installation d'une usine à Rueil Malmaison, un traité est passé entre Monsieur Cramail, ancien maire de Rueil Malmaison et Monsieur Panton, ingénieur, en 1855 en vue de la construction d'une usine à gaz. Les particuliers réclament ce nouveau mode d'éclairage chez eux. Une terrible explosion à eut lieux à l'usine à gaz en 1913 détruisant une partie des bâtiments, deux personnes sont tués et plusieurs personnes bléssées.

Au n°180, dès 1849, une maison est louée au département par monsieur Tresse riche propriétaire rueillois afin d'y établir la gendarmerie. La maison avait été divisée en plusieurs logements, un brigadier ou un maréchal des logis et trois gendarmes ont longuement habités les lieux. En 1930, les gendarmes devenaient plus nombreux dû à l'augmentation de la population, une nouvelle gendarmerie est alors construite rue du château. La maison suivante , occupée par le conservatoire de musique, appartenait auparavant à l'entreprise Bauchet fabrique de papier photographique installée là en 1912. 

Les entrées des bâtiments industriels donnaient sur le Boulevard Léon Louesse. En 1887, est inauguré a cet emplacement , le conservatoire National de Région par Jacques Baumel, alors député-maire  de Rueil Malmaison et François Léotard, Ministre de la Culture. Jacques Taddei en était le directeur.

 

Notre actualité