Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Beauharnais, Agence immobilière RUEIL MALMAISON 92500

L'actualité de CENTURY 21 Beauharnais

Acheter un bien loué, une bonne opération?

Publiée le 29/07/2015

L'acquisition d'un bien loué présente de nombreux avantage notamment celui d'optimiser sa rentabilité dès le départ en profitant à la fois d'une décote sur le prix par rapport à un logement libre et de revenus immédiats sans à avoir à rechercher un locataire, évitant ainsi de s'exposer à une période de vacance locative plus ou moins longue.

Un locataire déjà en place, c'est un avantage

L'acquéreur perçoit immédiatement les loyers dont le montant reste inchangé, ce qui lui permet de calculer d'avance la rentabilité du bien qu'il achète et constitue un plus pour l'obtention d'un crédit.

Toutefois, l'acquisition d'un bien loué loué nécessite quelques précautions. Le bail en cours ne pourra pas être renégocié, il convient donc de l'étudier attentivement et de vérifier qu'il contient une clause de révision annuelle du loyer. les risques locatifs sont également maîtrisés, à condition de vérifier la solvabilité du locataire et la régularité de ses règlements.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le locataire a des droits et que la loi ALUR encadre strictement les modalités relatives au congé donné au locataire pour récupérer le logement.

 Une décote sur le prix d'achat

La décote peut varier entre 12% et 15%. Elle laisse espérer une meilleure plus-value si le bien est vendu libre. Une décote importante peut signifier que le logement sera plus difficile à libérer, par exemple si la location est encore soumise à la loi de 1948 qui assure un maintien dans les lieux avec un bail à durée indéterminée.

 La pérennité de ces avantages financiers va dépendre de la qualité du bien immobilier, du bon entretien de la copropriété, du montant des charges, des travaux à prévoir dans les parties communes (si le propriétaire souahite reprendre l'appartement pour l'habiter, il ne pourra plus déduire les charges de ses revenus).